Structure des processus de traduction spécifiques à chaque client

À une époque où le commerce ne connaît plus de frontières, savoir piloter les processus et projets de traduction ne cesse de prendre de l'importance. Des traductions vers toujours plus de langues cibles, des délais toujours plus courts et des structures complexes de documents et de systèmes font qu’il faut considérer les projets de traduction non comme des tâches isolées, mais plutôt comme faisant partie d'un tout composé de processus en amont et en aval.

L'objectif que nous nous sommes fixés est de développer avec vous des processus flexibles et sur-mesures, conduisant à une mutualisation du savoir de l'entreprise. Nous nous tenons à votre disposition en commençant par le conseil pour des textes rédigés dans l'optique de la traduction et la mise au format, concernant la récupération, l'assainissement et l'entretien de la terminologie du client ainsi que la mise en place et l'entretien de banques de données de la mémoire de traduction jusqu'à l'intégration parfaite des processus du client dans un flux de travail global.

Objectifs et organisation du processus

Au début d'une collaboration qui nécessite la création d'un processus de traduction continu, votre fonctionnement interne existant doit d'abord être cerné et analysé. Dans le cadre de cette analyse à laquelle l'ensemble des acteurs du fonctionnement interne doivent prendre part, la procédure habituelle doit être fixée pour la création des traductions. Le flux de travail et les directives concrètes pour le déroulement sont documentés.

L'objectif est l'optimisation du processus en tenant compte des structures organisationnelles déjà existantes pour que la création d'une documentation homogène dans une langue étrangère lors l'introduction de nouveaux produits soit calculable. Pour ce faire, les questions de la transmission des textes et du recours à certains traducteurs et réviseurs doivent être abordées. Le transfert de données entre les systèmes de traduction, de rédaction, d'informations produit, de médias, de gestion de contenu ou de gestion de documents jouent un rôle primordial, mais aussi les questions concernant la création de textes source cohérents et une mise en page homogène qui tient compte des différences de longueur des textes dans la langue cible. Pour ce qui est du contenu, la terminologie et les traductions doivent être déterminées avec vos collaborateurs internes et partenaires à l'étranger afin de garantir une acceptation de ces taches sans problèmes dans les banques de données des terminologies et mémoires de traduction intégrées.

KERN vous épaule au moment de la création de textes originaux en parallèle avec leur traduction, lorsque le texte source n'a pas pu être terminé au préalable à cause de son volume. De même, dans le cadre d'un processus de traduction fixé, les mises à jour des manuels d'utilisation existants et d'autres documents techniques doivent être effectuées de manière planifiable et sans délais résultant d'interfaces manquantes ou de rupture de support.

Guide rédactionnel

Une aide supplémentaire est apportée aux collaborateurs internes et externes par l'élaboration commune d'un guide rédactionnel. Vous trouverez dans le guide l'ensemble des directives et définitions internes auxquelles les acteurs doivent veiller lors de la création de documents. Les spécifications linguistiques concernant la terminologie et la syntaxe, les directives de création (telles que la typographie, la mise en page et le recours à des graphiques), les caractéristiques propres à l'entreprise (telles que les logos et les polices de caractères de l'entreprise ainsi que les domaines de responsabilité) sont ancrées.

Ainsi, non seulement l'homogénéité des documents créés est augmentée, mais l'identité de l'entreprise dans sa globalité est marquée pour le public grâce à son homogénéité.

En tant que partenaire de longue date dans l'industrie, KERN dispose d'un vaste savoir-faire dans la gestion de traduction. De par son expérience accumulée lors de nombreux projets et grâce aux outils utilisés, nous offrons à chaque entreprise une solution personnalisée. KERN vous conseille volontiers.

Élaboration de processus de traduction adaptés au client

À l’heure actuelle, le commerce s’affranchit de plus en plus des frontières, ce qui renforce l’importance du contrôle des processus et des projets de traduction. La multiplication des langues vers lesquelles les textes sont traduits, la réduction des délais de commercialisation et la complexité des structures de document et de système requièrent un regard différent sur les projets de traduction : ils ne doivent plus être considérés comme des tâches isolées, mais comme les éléments d’un ensemble de processus effectués en amont et en aval.

Télécharger en PDF

Gestion de projet

Un processus de traduction efficace fait partie intégrante de la gestion de projet KERN spécifique à chaque client. De la planification de la commande à l'entretien des ressources linguistiques, les coordinateurs de projet de KERN créent avec vous un planning détaillé de déroulement du projet.

Le projet de traduction débute par la sélection d'un coordinateur de projet adapté qui vous informera de l'état d'avancement du projet tout au long de sa réalisation. Le coordinateur de projet se charge de la planification du projet, évalue les coûts et coordonne l’ensemble des aspects devant être pris en compte. Il est responsable de l’ensemble du projet et discute régulièrement de chaque phase de son déroulement avec la direction.

Le coordinateur est par ailleurs également responsable de la coordination du projet avec vous et nos traducteurs spécialisés, nos réviseurs, nos graphistes, etc. Tous nos coordinateurs de projet sont des traducteurs et/ou interprètes professionnels.

Préparation du projet

En tant que client, vous pouvez d'ores et déjà prendre part à la préparation du projet, pour que votre commande de traduction vous apporte totale satisfaction. Les informations suivantes vous apportent des indications précieuses :

Planifiez votre projet à l'avance

Le délais de traitement d'une traduction dépend de la longueur et du degré de difficulté du texte, de la combinaison de langue souhaitée et de la qualité du manuscrit. N'oubliez pas qu'un traducteur professionnel ne peut traduire en moyenne qu'un maximum de 10 à 15 pages par jour. Pour les textes difficiles et les langues exotiques, il faut compter plus de temps.

Veuillez intégrer dans vos dates de livraison souhaitées les charges de travail et en temps plus élevées dans le cadre de travaux supplémentaires, notamment pour les adaptions, les relectures, la publication assistée par ordinateur, l'édition, la conception graphique, l'impression, etc.

Au moment de la commande, fournissez tous les détails, tels que

  • la combinaison de langue souhaitée,
  • le pays de destination de la traduction,
  • l'éventuelle certification de la traduction,
  • l'éventuelle publication de la traduction,
  • les souhaits de mise en page et de conversion, et le produit final souhaité.

Aides à la traduction

Mettez à la disposition de KERN des aides à la traduction comme des glossaires, du matériel de référence et des textes parallèles qui permettent aux traducteurs de travailler efficacement lors de la réalisation de traductions techniques.

Rédaction orientée vers la traduction

Le processus de traduction débute non pas à la transmission des documents à KERN, mais bien au moment de la création des documents. En effectuant une rédaction orientée vers la traduction, vous pouvez d'ores et déjà éviter des problèmes de traduction lors de la création du document dans la langue source. Les textes pour lesquels une possible traduction n'a pas été envisagée nécessitent bien souvent

  • des efforts supplémentaires de la part du traducteur pour pouvoir comprendre les faits
    en effectuant des travaux de recherche supplémentaires, ainsi,
  • que des frais de traduction et de mise en page plus élevés du fait des corrections et des travaux de mise au format.

De plus, les documents sources dont la rédaction est orientée vers la traduction permettent le recours efficace à des outils de traductions, tels que les systèmes de mémoire de traduction. Les délais de traitement notamment pour la création de vos documents multilingues seront considérablement réduits.

Lors du processus de création, un document doit être formulé et façonné de la manière la plus neutre possible. Pour cela, il faut recourir à des formalités tels que la civilité utilisée habituellement dans le pays, et l'utilisation de moyens non verbaux comme des pictogrammes reconnus à l'international. De la même manière, l'expansion du texte dans certaines langues cibles doit être prise en compte au moment de la mise en page du document et de l'utilisation d'expressions idiomatiques.

Propositions de règles

Les règles à respecter au moment de la création de votre document en ce qui concerne la rédaction orientée vers la traduction peuvent être résumées comme suit :

  • une mise en page neutre
  • une signification fixe pour chaque mot
  • aucun recours à des synonymes pour les termes techniques
  • une explication des nouveaux termes et nouvelles abréviations
  • aucun explétif, aucune structure de phrase complexe, style direct dans la formulation de phrases
  • le respect d'un ordre logique (d'abord la cause, puis l'effet)
  • le temps : présent
  • un seul appel à l'action par phrase
  • des illustrations neutres utilisées

Notre équipe

Notre équipe hautement qualifiée dispose de nombreuses années d'expérience dans la communication d'un texte d'une langue vers sa langue maternelle.

En règle générale, nos traducteurs ont le niveau de formation et d'expérience suivant :

  • Formation et qualification de traducteur diplômé ayant réalisé des études universitaires pendant 4 à 5 ans
  • Linguistes ayant réalisés des études universitaires avec une ou deux langues étrangères pendant 4 à 5 ans
  • Licence ou master
  • Traducteur reconnu/diplômé d'État (diplôme d'État, 2 à 3 ans)

Expérience professionnelle :

  • Expérience dans le domaine de la traduction de 4 ans minimum
  • Spécialisation dans une ou plusieurs spécialités (par ex. économie, technique, juridique, etc.). Vous trouverez ici une liste détaillée des spécialités
  • Certains traducteurs sont assermentés auprès d'un tribunal et peuvent certifier leurs traductions
  • Formation continue dans le cadre de l'utilisation de logiciels et d'outils

Les traducteurs techniques de KERN traduisent uniquement vers leur langue maternelle :

  • principe appliqué par KERN depuis plus de 40 ans

Nos traducteurs profitent bien entendu d'un échange de connaissances en permanence qui conduit à la formation d'un vaste vivier de connaissances.