Système de mémoire de traduction

Qu'est-ce qu'un système de mémoire de traduction ?

Un système de mémoire de traduction est un programme qui, au fil de la traduction, enregistre par paires les segments du texte source d'une part, et les traductions respectives faites par les traducteurs spécialisés de KERN d'autre part, pour ainsi permettre, à chaque fois que des passages se répètent, la réutilisation de ces segments de texte déjà traduits. La traduction d'un texte, ainsi que l'enregistrement de segments du texte source et du texte cible dans une base de données de mémoires de traduction, constituent la base pour la traduction de futurs textes similaires.

Une mémoire de traduction s'apparente donc à un système linguistique de propositions et constitue en quelque sorte une "extension de mémoire". À ne pas confondre avec la traduction automatique, lors de laquelle la traduction est automatiquement générée par un programme d'ordinateur. L'utilisation de systèmes de mémoire de traduction est particulièrement prometteuse lors de traductions de textes actualisées très fréquemment, comportant des formulations récurrentes ou des similitudes avec d'autres textes.

Exemples de projets de traduction appropriés :

  • Manuels techniques et catalogues de produits 
  • Notices d'utilisation 
  • Sites Internet, logiciels et fichiers d'aide 
  • Documentation de diverses variantes des produits d'un fabricant ou de produits similaires de différents fabricants 
  • Des documents rédigés dans un langage contrôlé 

Pour l'utilisation des systèmes de mémoire de traduction, il est essentiel que les textes à traduire soient disponibles sous forme électronique ou dans un format modifiable. L'équipe de KERN vérifie ensuite s'il est opportun de traiter vos textes avec un système de mémoire de traduction, et prépare les documents en conséquence.

Notre équipe se charge volontiers d'élaborer un alignement, en vue de l'utilisation ultérieure de  traductions déjà existantes et qui n'ont pas été faites à l'aide d'un système de mémoire de traduction. L'objectif : mettre sur pied une base de données de mémoires de traduction pour de futurs projets de traduction, et obtenir une cohérence optimisée à l'égard d'autres documents à traduire.